Nous contacter

Nous-rejoindre_01

RETRAITE DES IEG

Ne rien faire, c’est jusqu’à « - 50 % » !

Bien que non demandeuses d’une réforme systémique, la CFE et l'UNSA Énergies ont pris acte des propositions du Haut-Commissaire à la Réforme des Retraites. Nos premières simulations de l'impact de cette possible réforme sur la future retraite des salariés des IEG aboutissent à un terrible constat. La projection dans le nouveau système à partir de 2025 nous donne une idée de l’ampleur des dégâts.

Ainsi, sans compensation, certains salariés (embauchés à partir de 2025) pourraient voir s'évaporer entre 20 et 40 % de leur retraite, par rapport à une même carrière dans le régime actuel, et même plus de 50 % dans certains cas. Quant aux salariés actuels, selon nos calculs, ils verront inévitablement leur taux de remplacement diminuer si rien n’est fait pour compenser les écarts entre notre régime actuel et le futur système universel si cette réforme est menée à son terme.


img 2019 retraites ieg